22-05-16

Gardiens de la paix

Qu’il est peu aisé de demeurer dans un état de profonde tranquillité quand au fil de l’actualité, nos yeux rivés sur ce qui nous dérange, nous sommes tiraillés entre fatalisme ou rébellion.
Une force grandissante nous submerge, nous envahit et  nous pousse à réagir, avec violence parfois, contre l’indésirable, l’insoutenable. Rassemblons-nous, l'union fait la force !!! Combattons, militons, afin de changer la société et le monde dans lequel nous vivons !!!

Et la lutte contre le gouvernement ……………continue.
Qu’il est peu aisé d’être gardien de la paix.


Ce ne sont pas nos pensées, ou nos combats d’aujourd’hui qui créent le terreau d’un monde meilleur, mais nos états de vies pacifiés.
Aspirer à un monde meilleur, défendre des valeurs communes est honorable mais quand cette aspiration nous pousse au combat c’est bien la guerre que nous nourrissons.

Être Gardien de la Paix, un métier d’à venir.
 

Comment être garant de la Paix dans le monde, quand dans nos foyers un bruit de papier froissé, une chaussette mal rangée,  une insulte, une actualité ou le simple fait de manger des épinards plutôt que des frites a le pouvoir de nous mettre hors du Nous, en produisant tumultes et révoltes intérieures.

Chacun d’entre nous participe à tous les combats du monde, quels que soient les lieux et domaines où ces combats se jouent. 
Ici et maintenant, dans l’éternel Présent, nous participons soit à alimenter le feu de la destruction par nos aspirations et convictions personnelles, soit à devenir porteur de Paix en cultivant en soi cette qualité, quelles que soient les conditions extérieures.

Seul le Pouvoir de La Paix est porteur de paix, seul le Pouvoir de la Paix est guérisseur. Aucune règle de bonne conduite, aucun accord extérieur, aucune signature sera gage de paix pour l’éternité.

Cela conduit tout au plus à des trêves temporaires auxquelles nos espoirs se raccrochent, tout en restant à l’affût de la prochaine guerre dans laquelle s’engager.

49.3 - la Paix ordonne :  une métamorphose du gouvernement de l’intérieur.
Pour un changement durable, qui porte les fruits de pensées de qualités, de pensées d’ensemble, de pensées de solidarité.

Au concours pour devenir gardien de la Paix, nous sommes tous conviés. Le métier, n’est pas facile, cela demande endurance, renoncement et  détachement de soi.
Mais c’est un métier, qui rapporte à tous, sur le long terme.
Il est peu aisé d’être gardien de la Paix, dans les conditions actuelles du monde, mais Hommes et Femmes ordinaires, cultivons la Paix, que la Fraternité invisible deviennent réalité visible .
Pacifions nos réactions, et construisons ainsi avec patience et sagesse un monde gagné par le meilleur.

 

La paix qualité universelle réalise le bien de la globalité au particulier.
 

Quel gardien de la paix
est-il l'heure d'être ou devenir ?

La Fraternité n'est pas une addition de personnes cherchant à transformer le monde ensemble, mais la conséquence de la sagesse cultivée en soi par des millions d'individus.

Le sens du temps