Le pont de la liberté

L'art de stopper le monde, est un art créateur, qui bouleverse la vie dans les profondeurs de l'intime.

L'immobilité est la porte vers la liberté.

La discipline, l'endurance, et l’absence de peur sont les qualités essentielles à déployer à qui veut rejoindre la liberté.

Que celui qui choisit le chemin de la liberté, soit bienvenu parmi les constructeurs du monde nouveau. La seule discipline demandée est la discipline la moins facile, celle de la pensée.

Discipliner la pensée, non par un mutisme forcé, mais par un déploiement d'amour orientant consciemment la pensée vers le bien. Une volonté d'action qui reconnaît le bien à l’œuvre, quelles qu'en soient les interprétations erronées de l'esprit prisonnier de la maya.

Le silence accroît notre sensibilité, et nous met en phase avec les multiples états de conscience auxquels nous avons accès.

De la qualité du silence intérieur dépend la qualité des idées que nous sommes en mesure de traduire de la réalité.

Discipliner la pensée, nécessite de prioriser, quel feu sera à l’œuvre en pensée, en parole, en action, au cœur des multiples relations données à vivre chaque jour.

La discipline de la pensée, induit une hiérarchisation consciente de ce qui est prioritaire et de ce qui l'est moins, impliquant de vivre le quotidien selon cet ordre de priorité.

Une hiérarchie intérieure, librement interprétée comme telle, à laquelle l'on obéit, mène à la joie, de vivre en cohérence avec les valeurs qui nous gouvernent.

De la discipline de la pensée, apparaît dans le cœur, visible et tangible, la Fraternité existante, la hiérarchie.


La hiérarchie en tant qu'ensemble d'êtres, éprouvant l'unité, ayant librement choisi de consacrer leur vie, à la progression du plan d'amour sur terre.

Au sein de ce mouvement en action, gardiens et garants intérieurs de la beauté du grand œuvre qui se joue en silence, nous avons chacun notre place, notre rôle à jouer, nos responsabilités de groupe à honorer.

 

Nous sommes libres de coopérer à la vie de groupe, en servant les idées nouvelles qui guident l'humanité vers sa fonction d'être.

Chaque humain ayant choisi de discipliner sa vie, selon les principes universels, devient inéluctablement disciple de la hiérarchie, consacré à servir le bien commun.

Hiérarchiser, mène à vivre selon les valeurs de la hiérarchie,

le service est le pont de la liberté, coopérons à sa construction !

Le sens du temps