04-01-2018

Les vœux de l'année

Dès que nous cultivons la vision de notre avenir, porteur d’une intention claire, nous nous mettons en marche afin de parvenir à créer l’environnement au sein duquel nous souhaitons vivre.

Pourtant, bien de nos intentions personnelles, basées sur nos désirs, nos idéaux, nos ambitions, sont les causes de nos souffrances, ou celles d’autrui. Nous réalisons si peu combien, nos choix de vie, sont à l’origine des catastrophes que vit l’humanité. Nos désirs basés sur notre bien personnel immédiat ou à court terme, sont des ordres, et causes de bien des désordres, et dans cette ignorance nous « chérissons les causes, dont nous déplorons les effets *».

Si, chacun de nos vœux se réalise, comme tant souhaité en début d’année, puissions-nous, nous identifier à l’ensemble, éprouver notre réalité groupe, afin de percevoir au-delà de nos intentions personnelles, au-delà de nos désirs, nos idéaux, l’intention de l’unité.

Chaque fin d’année est l’opportunité de faire le bilan sur la situation mondiale actuelle. Quelle évolution s’est accomplie, qu’avons-nous à encourager, à cesser d’alimenter ? Où en est l’humanité ?

A quoi avons-nous, singulièrement renoncé l’année écoulée, à quoi nous sommes nous donnés, qui a participé à la naissance d’une nouvelle civilisation basée sur de plus juste relations.

Afin de libérer de l’invisible l’inconnu dont il est l’heure, et rendre tangible la réalité à advenir, chaque fin de cycle est une invitation à se recueillir plus profondément au cœur du silence dont nous sommes porteurs.

Au-delà des paillettes de nos tenues d'apparats, des lumières qui brillent dans nos rues et nos foyers, oser dans le silence de nos cœurs, re-découvrir en douceur ; le but de la vie.

Seul le but de la vie révèle ce qui doit être, seul le but de la vie éclaire l’humanité des idées nouvelles auxquelles nous sommes invités à coopérer afin de servir l’intention de l’unité.

Qu’est-ce qui se loge dans l’invisible, à quel inconnu est il l’heure de coopérer, afin d’amener le changement dans nos pensées, nos paroles, nos actions, qui servent l’évolution ? Qu’avons-nous à réaliser comme réalité qui soit volonté d’amour ?

C’est en tant qu’ensemble, orienté dans une dynamique de bien commun, détaché de nos intérêts personnels au profit de l’intérêt de groupe, que le meilleur se réalise et se crée, à travers chacun d’entre nous, offrant alors à l’ensemble du vivant, les énergies subtiles d’amour de lumière et de vérité qui permettent à chaque être de progresser sur le sentier.

La vision d’ensemble révèle le plan d’ensemble, l’intention le chemin à emprunter, l’esprit de groupe les moyens de l’accomplir.

 

Nouvelle année, nouvelle idée à laquelle coopérer,
puissions-nous faire le tri de nos meilleurs vœux !

*"Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes." Jacques-Bénigne Bossuet

Le sens du temps