20-06-16

Servir l'humanité
 

Être en paix avec ce qui est par la connaissance des cycles et le temps nécessaire au changement. Reconnaître l’idée en cours d’incarnation, l’étape atteinte, visualiser et connaître la prochaine.

Tant que l'humanité croit, à l’évolution par la confrontation, les manifestations, l’affirmation de soi, la rébellion, l’évolution se fait  par des tensions, des confrontations des guerres et des galères.

Il existe d’autres moyens de participer à l’évolution globale :
Le calme, la patience, la reconnaissance de l’intelligence de l’amour agissant à travers ceux avec lesquels nous créons.

Notre amour pour l’intelligence nous éblouit,  en étant axés dans l’intelligence de l’amour, nos indignations, nos rébellions envers ce que nous considérons être de la bêtise, ou de l’ignorance, tout cela cesse.

Les Idées d’unité prennent du temps à s’incarner, nous en sommes chacun les neurotransmetteurs, et notre fonction au quotidien est de les retransmettre indifférents et détachés du temps que cela prendra avant qu’elles soient devenues évidentes par l’humanité dans son entier.

Les ondes radio propagent mieux l’émission quand elles ne sont pas brouillées.
 

Comment participer au changement, à la grande histoire de l’humanité, son évolution voire sa révolution sans combattre, s’indigner, ou s’ériger contre une réalité actuelle, comment changer la société sans prendre les armes, les larmes, les maux ou les mots comme des outils aiguisés pour une révolution préparée au pire pour le meilleur.

Il est un acte, silencieux, qui agit avec certitude sur le futur, un acte qui aide, qui élève : le regard déposé au cœur de soi que l’on offre dans le monde, un regard percevant avec  sagesse l’évolution.
 

Chaque pas de conscience aussi petit soit-il, induit une métamorphose. Prenons le temps de nous  immobiliser afin de réaliser nos métamorphoses et les changements relationnels qu’elles induisent. Participons activement aux grands changements, qui s’inscrivent de façon cyclique dans l’Histoire, en observant avec joie, l’évolution de conscience accompli par l’humanité, tant dans ses relations intra qu’ inter-règnes, puis sans s’attarder, se satisfaire, ou rejeter ce qui est advenu, mettons-nous à disposition de l’à venir.
 

Combien de temps, d’années ou de vies a-t-il fallu à chacun d’entre nous, pour entrevoir la réalité autrement, quel changement de conscience, qu’il nous paraisse grand ou petit est advenu, et qu’avons-nous fait pour que cela s’opère ? Comment en être responsable ? Puisque cela advient de façon inéluctable, en temps et en heure en chacun ? Comment en soi apprendre à cultiver les moyens d’évoluer afin de participer ainsi joyeusement et inlassablement à l’évolution globale.
 

L’évolution s'inscrit dans une chronologie, non dans une hiérarchie de plus ou de moins, mais dans une expansion progressive et inclusive, ou change le regard que nous portons dans le monde. Nous ne devenons pas de grands héros, riches de supers pouvoirs, mais de simples êtres veillant à travers soi au bien qui advient en chacun, soutenant ainsi l’évolution des sociétés.
 

Si nous sommes agités, centrés sur notre histoire personnelle, et pris dans les tourments du présent, nous sommes aveugles aux petits pas qui s’accomplissent en termes de Fraternité.
 

Tout petit pas d’homme est un grand pas d’humanité. Chaque pas, indique qu’en milliers d’autres il s’est réalisé, ainsi nous pouvons être en joie et dans une ferme assurance de l’avènement d’un bien commun s’accomplissant.
 

Les premiers seront les derniers et les derniers seront les premiers :
dès qu’une lumière s’illumine, puis une deuxième, une troisième … par l’interaction de ces lumières l’ensemble devient plus lumineux.
Nul ne sait laquelle a été la première, ou la dernière, à être éclairée et cela importe peu, premiers et derniers sont Un.
 

Le sens du temps