TRAVAIL SOLIDAIRE

 

Sommes nous prêts à oser quitter l'enfermement de nos besoins personnels de « ré » confort pour répondre ensemble à notre travail d'humains ? 
Ou restons nous au chômage ? 
A quoi nous employons nous au jour le jour ?

Est-ce pour cultiver de plus justes relations ? Favorisons nous la qualité au cœur de nos relations, ou restons-nous le centre dramatique, ou satisfait de notre vie ? Quelle place offrons nous à l'ensemblel'amour, la vérité, chaque jour ?


En tant qu'Humanité Une, tout ce qui se vit ici et là, se répercute sur tout le globe.
Parce que nous sommes de plus en plus nombreux à cultiver l'esprit de fraternité, à cultiver la réalité d'être ensemble, nous fermons progressivement les portes de l'égoïsme (porteur de peur, d'ambition, de puissance personnelle, de doute, de souffrance...)
De quel essentiel est-il l'heure ?


L'humain sur terre, cherche pendant un temps à profiter de la vie, jusqu'au jour où il réalise, que la vie profite de tous ses corps, de toutes les situations, afin que ce qui est soit imprégné de ce qui doit être. La vie ne se préoccupe pas du confort particulier, mais du global. Aussi, elle n'hésite pas à dégager les voies de l'inessentiel, en nous poussant à ré-envisager globalement notre quotidien, afin que celui-ci soit en conformité, non avec les règles d'une société dépassée, mais en conformité avec les Lois de Vie universelles, Immuables, implacables, éternelles.


En apprenant à vivre ensemble en bonne intelligence avec les lois des cycles de la Vie, se dépassent les problèmes individuels.


Parce que chacun est un élément de l'Humanité, c'est lorsque toute l'Humanité sera en paix, que chacun des éléments vivra l'harmonie au quotidien.
L'énergie suit la pensée, si aujourd'hui nous sommes des millions à le réaliser et le vérifier, alors osons penser ensemble en tant qu'ensemble, que le Meilleur gagne.

Servons intelligemment l'Intention d'Amour adombrant l'ensemble des vies.

Le sens du temps