15-01-16
Vivre la Nature


La Nature en continue, murmure au cœur humain Sa Présence, Sa Beauté, Son Eternité, sa simplicité.
Un matin dans un grand courant d’air Elle l’éveille, le fait vaciller, trembler, et s’écrouler, jusqu’à le happer vers l’Unité.

Tout change.

Un nouveau regard d’être au monde, invite puissamment l’homme à entrer dans la réalité d’Être « Ensemble ».

Eveillé à la Beauté, touché par la Magie des grands Esprits qui dans un chant sacré fleurissent les saisons, et multiplient les transferts d’énergies, l’Homme se rend ; disponible à la Vie.

« Tout est Un. Rien ne se perd, rien ne se crée tout se transforme. »

La Nature ; un chant continue de vies, correspondant les unes avec les autres, dont le simple but et de répondre de l’Unité et révéler le Sacré.

En tant qu’humain, comment, après tant d’années passées à vivre «naturellement» de la Nature, cesser d’exploiter Ses multiples ressources, Sa diversité, Son intelligence, Sa capacité à se donner en abondance, à des fins personnelles.

Cultiver la terre, n’est plus un but éthique ou commercial, ce n’est plus non plus un idéal de vivre sainement, mais un état d’Amour éveillé par l’ensemble des vies présentes au sein du jardin, du paysage, de la planète, qui se déploie et nous traverse.

Tout est relié, et communique en permanence.
L’Amour alimente chaque vie, la fait croître, et se transformer au service de l’évolution de l’Ensemble des vies.
Le rôle de l’Humanité, nous est révélé, nous offrir à notre tour dans cette danse joyeuse, qu’en nous et entre nous, la justesse, la vérité, la beauté, la simplicité, laissent transparaître l’Unité.
Les fruits, fleurs et légumes ne sont plus le but de la culture, pour avoir de quoi vivre, mais une conséquence naturelle nourrissant l’ensemble des êtres vivant la Vie en Partage.
Cultiver la terre se fait dans un état de reliance, d’Amour, avec les êtres visibles et invisibles qui participent, et coopèrent à la naissance de chaque brindille, insecte, animal...
Les nuisibles, disparaissent laissant place à des partenaires, des amis, des alliés.

En étant de plus en plus nombreux à se donner à l’Esprit de coopération, c’est toute l’Humanité qui progressivement est régénérée, élevée dans l’esprit de Solidarité.

Le corps physique est un des corps alimenté par la Nature, mais le corps sensible et le corps mental le sont tout autant.
Espérer, croire, que manger sainement, nous permettra de vivre plus longtemps et en bonne santé, est temporaire.
Nous ne sommes pas sur Terre pour améliorer nos conditions personnelles de vies, mais pour extérioriser l’Unité.
Ensemble fleurissons le Sacré de l’Unique au cœur du multiple, que le Bien commun soit exaucé.

Le sens du temps