Mantrams

Mantram de l’Unité

 

Les fils des hommes sont un, (l'humanité est une)
et je suis un avec eux.

Je cherche à aimer, non à haïr.

Je cherche à servir, non à exiger le service dû.

Je cherche à guérir, non à blesser.

 

Puisse la souffrance apporter
sa juste récompense de Lumière et d'Amour.

Puisse l'âme dominer la forme extérieure,

Et la vie et toute circonstance,

Et révéler l'amour

Qui gît sous les événements du temps.

 

Que la vision et l'intuition viennent.

Puisse le futur se révéler.

Puisse l'union intérieure triompher,
et les divisions extérieures cesser.

 

Puisse l'amour prévaloir,
et tous les humains aimer.

Mantram des serviteurs
prononcé dans tous les pays à 17h, (heure locale) 
chaque jour de l'année.

 

Que la puissance de la Vie une afflue
par le groupe de tous les vrais serviteurs.
Que l'amour de l'Âme unique caractérise la vie
de tous ceux qui cherchent à aider les Grands Êtres.

Puisse-je remplir mon rôle dans l'Oeuvre unique
par l'oubli de moi-même,
l’innocuité et la parole juste.

Pensées pour une nouvelle Education - Alice Bailey

Deux idées majeures doivent être enseignées aux enfants de tous les pays.
Ce sont : la valeur de l'individu et le fait de l'humanité une.

L'un de nos objectifs immédiats de l'éducation doit être d'éliminer l'esprit de compétition et d'y substituer la coopération consciente.

Soyons vigilants : "Le mal fait aux enfants, au cours des années où ils sont malléables, est souvent irrémédiable et cause beaucoup de souffrances plus tard dans la vie.
Que peut-on faire ? Quel devrait-être l’effort des parents et des éducateurs, mise à part les méthodes plus techniques […] ?

Tout d’abord et par-dessus tout, il faudrait faire l’effort d’assurer une atmosphère où certaines qualités peuvent apparaître et s’épanouir.

 1. Une atmosphère d'amour, d'où la peur est bannie, où l'enfant comprend qu'il n'a pas lieu d'être timide ou sur ses gardes, où il est traité courtoisement par les autres, et où l'on attend de lui, en retour, des manières également courtoises... L'amour suscite toujours le meilleur chez l'enfant et chez l'homme.

 2. Une atmosphère de patience où l'enfant peut se mettre à chercher, normalement et naturellement, la lumière de la connaissance ; où il est sûr de trouver toujours une réponse rapide et sérieuse à ses questions, et où n'existe jamais l'impression de hâte. La plupart du temps, la nature de l'enfant est faussée par la bousculade et la précipitation que manifestent ceux avec qui il vit. On n'a pas le temps de l'instruire et de répondre à ses petites questions très nécessaires ; le facteur temps devient donc une menace pesant sur son juste développement, et conduit finalement à une vie de faux-fuyants et de fausses perspectives. Son échelle des valeurs est déformée par l'observation de ceux avec qui il vit ; beaucoup de ce qu'il voit est porté à son attention par l'impatience qu'on lui manifeste. Cette impatience de la part de ceux dont il dépend de manière si émouvante sème les graines de l'irritation ; beaucoup de vies sont gâchées par l'irritation.

Pensées à méditer au sujet de la préservation de la planète

Aujourd’hui, plus que jamais, la vie doit être caractérisée par un sens de responsabilité Universelle, non seulement de nation à nation et d’humain à humain, mais aussi des humains aux autres formes de vie.
Dalai Lama

Si la civilisation s’est élevée de l’Age de pierre, elle peut s’élever également de l’Age du déchet.

Jacques Barzun, Historien

Si nous sommes préoccupés de notre grand appétit pour les matériaux, il est plausible de diminuer le gâchis, de
faire meilleur usage des stocks à disposition, et de développer des produits de substitution. Mais qu’en est-il de l’appétit lui-même ? La cause principale de la continuelle dégradation de l’environnement globale en est le schéma de consommation et de production, particulièrement dans les pays industrialisés.

John Kenneth Galbraith, Economiste

Les schémas économiques et la confiance envers la science et la technologie pour résoudre nos problèmes nous ont amené à une situation insoutenable où la croissance continue de la consommation est nécessaire pour que nos gouvernements et commerces soient considérés en succès. C’est une forme d’insanité. La mode économique est au cœur de nos habitudes destructives et notre foi en elle nous a aveuglé.

Dr David Suzuki, scientifique canadien, environnementaliste/radiodiffuseur

Puisque tous les organismes vivant, y compris les humains, émergent de cette communauté unique, il doit exister depuis le début un composant bio-spirituel à l’univers. En effet nous devons dire de l’univers qu’il est une communion de sujets et non une collection d’objets. Cela a été reconnu dès les périodes anciennes par les peuples indigènes de la planète.

Thomas Berry, cosmologiste et géologue

La tâche de l'homme est de faire renaître ce qui est mort à la vie, d'exprimer la fraternité sur le plan physique et de transmettre l'énergie divine au monde des formes, qui l'attend.

Psychologie Esotérique vol I, p 267. A. Bailey

Le sens du temps